mardi 9 août 2011



Un coup de palette graphique sur un vieux croquis fatigué qui a échappé à la poubelle je ne sais encore comment.
Dans le jargon, ça s'appelle du "speed painting" : ça fait bien, mais c'est surtout un prétexte pour faire joujou avec la palette graphique !

2 commentaires:

Li-An a dit…

À ne pas confondre avec le speedating, je suppose.

Louis-Xavier Valton a dit…

L'intérêt du speed painting est que tu peux toujours revenir dessus pour finaliser le truc, moi en tout cas j'y vois la promesse d'une p'tite "gouache" numérique !